L’ouvrage de Gilbert Cohen « Le temps retrouvé du soldat russe Anissim Ilitch Otmakhov – France 1916-1920 » nous permet d’en savoir un peu plus sur l’histoire de la 3ème brigade russe. Et notamment sa constitution en 1916 en Russie.

L’histoire de cette brigade débute sur les contreforts orientaux de l’Oural, à Tchéliabinsk.

En 1916, c’était une ville moyenne de près de 70 000 habitants. Aujourd’hui, elle compte plus d’1 million d’habitants. Elle est devenu célèbre le 15 février 2013 avec la chute d’un astéroïde de plus de 10 000 tonnes qui a explosé au dessus de la ville.

Au mois de mars 1916, l’armé russe constituait 2 régiments d’infanterie : le 5ème et le 6ème, chacun composé de trois bataillons, eux-mêmes composés de cinq compagnie dont une compagnie de mitrailleuses.

Le 5ème régiment d’infanterie était dirigé par le colonel Narbut tandis que le 6ème était dirigé par le colonel Semenov. La briagde était dirigée par le major-général Marouchevsky

Au mois d’avril 1916, les troupes reçurent des fusils français et purent débuter leur instruction avec ce matériel. La 3ème brigade comportait alors 212 officiers et près de 9500 soldats et sous-officiers.

A partir de juillet, les 10 000 hommes de la 3ème brigade gagnèrent le port d’Arkhangelsk sur la mer Blanche afin d’embarquer sur les navires qui allaient les transporter en France.