L’arrivée de la Légion Russe à la Division Marocaine fait l’objet d’un discours officiel :

« Au sujet du Bataillon Russe
Les officiers et soldats qui composent le Bataillon Russe sont dans la situation suivante :

Ils faisaient partie de la Brigade Russe que nous avons remplacé en Champagne en Avril 1917 à Brimont où elle subi héroïquement des pertes énormes.

Depuis ce moment, elle s’est dissociée comme toute l’Armée Russe. Les soldats ont été désarmés et employés provisoirement à des travaux divers.

À l’exception d’un certain nombre d’officiers et de soldats qui ont estimé qu’il était contraire à leur honneur de mettre bas les armes tant que la bête allemande continuait à dévaster le monde et qui ont demandé à continuer à combattre avec l’armée française en acceptant les règles de sa discipline.

Ce sont ceux-là qui sont avec nous. Il est essentiel de bien faire cette situation à tout l’effectif pour que ces gens soient traités par nous comme il convient.

Ils se trouvent dans une fausse situation, déplorant les erreurs lamentables de leurs camarades entrainés à l’abime par les politiciens, et conservant cependant évidemment avec l’amour de leur patrie la certitude qu’elle retrouvera le chemin de la gloire.

Il faut donc, en leur parlant, bien distinguer la Russie et son glorieux passé de la bande de Bolcheviks et maximalistes qui l’entraine en ce moment dans la folie et la matière.

En tout cas, à ces Russes qui sont avec nous, il faut non seulement ne pas leur en vouloir des erreurs de leur patrie, mais encore leur donner la considération que mérite le beau geste personnel qu’ils accomplissent.

On rappellera aux jeunes gens que l’Armée Russe est depuis très longtemps la grande Amie de l’Armée Française, et on leur rappellera aussi avec quelle émotion, vers 1890, la France menacée par les Triple Alliance, accueillit l’annonce de l’alliance Russe.

Comme suite à la Note du Général Commandant la DM à ce sujet, il importe en particulier que le salut soit considéré courtoisement échangé.

Une note spéciale fera connaitre les insignes des grades russes.

Ils se portent sur les pattes d’épaule. Dés maintenant, tous les hommes salueront donc les premiers les militaires russes qui portent sur la patte d’épaule des galons et des étoiles.

Les officiers échangeront naturellement le salut.

Le Bataillon Russe est commandé par le Colonel Gothoua. »