Narodnaïa Volia est une organisation anarchiste  terroriste russe à laquelle a certainement appartenu mon arrière-grand père.

812px-Alexander_II_of_Russia_photo

A la mort du tsar Nicolas 1er en 1855, Alexandre II monte sur le trône. Son règne sera marqué par la mise en œuvre de grandes réformes dont l’abolition du servage.

 

Dans les années 1860, sous l’influence d’Alexandre Herzen et de Nikolaï Tchernychevski, naît un mouvement socialiste agraire dont l’ambition est d’adapter la doctrine socialiste aux conditions russes. Les membres de ce mouvement populiste, les narodniks imaginent une société s’appuyant sur des communautés de villages autonomes économiquement et liées dans une confédération.

 

Alexandre Herzen

Alexandre Herzen

 

Nikolaï Tchernychevski

Nikolaï Tchernychevski

 

En 1876, ils se regroupent en une société secrète Zemlia Y Volia (Terre et Liberté ) à Saint-Pétersbourg dans le but est de provoquer un soulèvement populaire. Ils ne tardent pas à s’opposer sur la stratégie à adopter pour parvenir à leurs fins. En 1879, l’organisation se scindent en deux groupes :

Tcherny Peredel (Partage Noir) qui veut agir avec des moyens pacifiques notamment en diffusant la revue « Zerno« . Tcherny Perdel possède des sections locales dans des villes comme Moscou, Kazan et Kharkov. En 1880-1881, de nombreux membres sont arrêtés et les dirigeants du mouvement encore en liberté prennent le chemin de l’exil en Suisse où ils fondent le mouvement Osvobojdénié Truda (Libération du Travail) de tendance marxisme. D’autres encore, rejoignent les rangs de Narodnaïa Volia.

Narodnaïa Volia (Volonté du Peuple) qui choisit la voie de la violence tracée par Sergueï Netchaïev et son organisation Narodnaïa Rasprava. Dés son congrès fondateur en 1879, Narodnaïa Volia se fixe comme objectif principal l’assassinat du tsar Alexandre II. Narodnaïa Volia est structuré par un comité exécutif de 11 membres (puis 25) dont les décisions sont sans appel et par des sections dont la section de combat en charge des attentats.

 

Assassinat d'Alexandre II

Assassinat d’Alexandre II

 

Après cinq tentatives échouées où plusieurs dirigeants furent arrêtés et condamnés à mort, Narodnaïa Volia réussit à assassiner le tsar le 13 mars 1881. Les auteurs de l’attentat et les derniers dirigeants de Narodnaïa Volia sont rapidement arrêtés grâce à la dénonciation de l’un d’entre eux. Ils sont condamnés à mort ou emprisonnés à la forteresse Pierre et Paul alors que le tsar Alexandre III qui vient de monter sur le trône réaffirme le caractère autocratique du régime. Il annonce la création d’une nouvelle organisation de la police de sécurité, l’Okhrana dont les méthodes de noyautage et de « provocation » allaient créer une situation de confusion généralisée, avec la multiplication des agents doubles, autant au sein de la police politique que de ses adversaires.

Les origines décembristes du mouvement.