A l’issue des 11 jours de procès, les condamnations furent les suivantes. La plupart des prisonniers et exilés ne vécurent pas jusqu’à la Révolution d’Octobre. Seuls quelques uns eurent le bonheur de voir le triomphe de la révolution, parmi eux se trouvait Herman Lopatine.

German Lopatin (1845-1918) : Il est condamné à mort. Sa peine sera commuée en travaux forcés à perpétuité. Il est emprisonné à la forteresse de Schlüsselburg jusqu’en 1905. A sa libération, il s’installera à Vilnius (Lituanie). Il ne jouera plus aucun rôle politique essentiellement pour des raisons de santé.

German Lopatin

German Lopatin

 

Piotr Antonov (1859-1916) : Relieur à Nikolaïev (Ukraine), Piotr Antonov sera dénoncé par Elke. Il fait parti de l’appareil militaire de Narodnaïa Volia pour l’Ukraine à Kharkov et à Poltava. Il sera condamné à mort et verra sa peine commuée en travaux forcés à perpétuité. Il sera emprisonné à la forteresse de Schlüsselburg jusqu’en 1905. Après sa libération, il s’installera dans sa ville natale de Nikoalaïev.

 

Antonov

Piotr Antonov

 

Sofia Ivanov-Boreisha (1856-1927) : Issue d’une famille militaire, elle rejoint Moscou à l’age de 18 ans pour participer à l’impression de journaux subvertifs. Arrêtée à plusieurs reprises, elle sera condamnée à mort lors du procès de 1887. Comme les autres condamnés, sa peine sera commuée en travaux forcés à perpétuité et elle sera emprisonnée à la forteresse de Schlüsselburg. A sa libération en 1900, elle travaillera à la Croix-Rouge.

 

Sofia Ivanov-Boreisha

Sofia Ivanov-Boreisha

 

Vasily Konachevitch (1860-1915) : Enseignant à Poltava (Ukraine), il participe à l’assassinat de Sudeykine. Arrêté un peu plus tard par la police de Kiev, il sera condamné à mort lors du procès de 1887. Emprisonné à la forteresse de Schlüsselburg, ayant vu aussi sa peine commuée en travaux forcés à perpétuité, il perd la raison en 1896. Il sera transféré à l’hôpital psychiatrique de Kazan où il meurt quelques années plus tard.

Vasily Konachevitch

Vasily Konachevitch

 

Nikolai Starodvorski (1863-1918) : Ukrainien, il participe aussi à l’assassinat de Sudeykine. Egalement condamné à mort et incarcéré à la forteresse de Schlüsselburg ayant vu sa peine transformée en travaux forcés à perpétuité ; il rejoindra Paris en 1905 à sa sortie de prison. Il sera suspecté d’être devenu un agent de la police tsariste.

 

Nikolai Starodvorski

Nikolai Starodvorski

 

Neonila Salov (1860-1934) : Ukrainienne , arrêtée et condamnée à 20 ans de travaux forcés pour son appartenance à Narodnaïa Volia, elle sera déportée en Sibérie. Plus tard, elle se mariera et s’installera à Tchita dans l’est de la Sibérie.

 

 

Neonila Salov

Neonila Salov

Piotr Yakoubowitch (1856-1927) : Poète russe arrtêté et condamné à 18 ans de travaux forcés pour son appartenance au mouvement Narodnaïa Volia. Libéré en 1899, il consacre la suite de sa vie à la poésie et traduira notamment « Les fleurs du mal » de Baudelaire en russe.

Piotr Yakoubowitch

Piotr Yakoubowitch

 

Vassili Suhomlin (1860-1938) : Né à Odessa, il sera arrêté en Ukraine à Poltava. Condamné à 15 ans de travaux forcé, il vivra quelques années à Tchita avant de revenir à Odessa.

 

Vassili Suhomlin

Vassili Suhomlin

 

Vassili Volnov (1858 – après 1906) : Serrurier de profession, il rencontre le mouvement révolutionnaire à Kharkov où il participe à deux attaques du courrier en 1883. Il est arrêté à Moscou l’année suivante et sera condamné à 15 ans de travaux forcés sur l’île de Sakhaline . Il connaîtra un régime de semi liberté avant d’avoir le droit de rejoindre la partie européenne de la Russie.

 

Vassili Volnov

Vassili Volnov

 

Henrietta Dobruskin (1862-1938) : Biélorusse. Elle connaîtra le même sort que Neonila Salov. Condamnée à 8 ans de travaux forcés, elle s’installera avec son mari à Tchita.

 

Henrietta Dobruskin

Henrietta Dobruskin

 

 

Sergeï Kuzin (1866-1919) : Arrêté en 1885, il refusa de donner le chiffre de documents codés retrouvés sur lui. Il fût condamné à 12 ans de travaux forcés sur l’île de Sakhaline. Il est libéré en 1905.

 

 

 

Ivan Geyer (1860-1907) : 4 ans de travaux forcés. Ayant accepté de se repentir, il sera nommé fonctionnaire au département des statistiques du Syr-Daria au Turkestan à Tashkent (aujourd’hui capitale de l’Ouzbekistan). Il touchera une solde 200 roubles.

 

ivan-ivanovitch-geyer

 

Piotr Elke : Ami de Piotr Antonov qu’il a certainement trahi, sa peine de 4 ans de travaux forcés a été amnistiée. S’est fait remarqué pendant le procès en insultant les autres accusés.

 

V. I. Kirsanov : 4 mois de prison ?

 

Andreï Belousov (1857 – après 1934) : déporté en Sibérie

 

Leonid Yoshino (1857-1919) : Etudiant à Karkhov (Ukraine), il est déporté en Sibérie à Biisk où il s’installera pour développer un centre d’art dramatique.

 

 

W. Livadin : déporté en Sibérie à Iakoutsk

 

Popov, MP (né en 1862) : déporté en Sibérie à Iakoutsk

 

J. G. Franke : acquitté

 

Simon Belousov (1859 – après 1919) : acquitté

 

A. P. Lebedenco : acquitté