Vera Alexandrovna Geyer (née Shevtchenko ou Shevtchenkova) est la première épouse Ivan Ivanovich Geyer.  C’est une noble de la région (gouberniya) de Poltava. Elle est née vers 1861. Après son lycée de filles (gymnase), elle fréquente le cours de médecine de l’université de Kharkov.

Elle est arrêté en 1884 par la gendarmerie de Kharkov puis mise en examen en 1884 dans le cadre de l’affaire Gontcharov. Elle est écrouée du 15 septembre au 15 décembre 1884. Pour obtenir sa libération, elle s’engage à ne pas quitter la ville de Kharkov . L’enquête a montrait qu’elle entretenait des rapports avec des membres locaux de la « Narodnaya Volya« , qu’elle rencontrait Merimkine et Sizemski, qu’elle connaissait Antonov  et qu’elle était également liée à des membres de « Narodnaya Volya » de Lougansk. Selon les mêmes sources, elle a fourni à Gontcharov les documents de ses parents décédés, pour les besoins du groupe de « Narodnaya Volya » de Kharkov. Sur décision impériale du 22 janvier 1886, sa période de sa garde à vue a été comptée pour la punition et elle a été mise en résidence surveillée dans un lieu de son choix sans devoir aller dans des régions à protection renforcée (comme la Sibérie). Elle s’installe alors dans la gouberniya de Iekaterinoslav, en résidence surveillée. En 1887, elle quitte la gouberniya de Iekaterinoslav pour le kraï du Turkestan. L’été de la même année, elle s’établit à Tachkent où se trouvait alors son mari. En 1891, elle déménage au village de Volnukhyne du district Slavianoserbski de la gouberniya de Iekaterinoslav, dans l’apanage (= domaine noble) de la mère de son mari. Peu après, elle retourne à Tachkent, où elle vécut plusieurs années.

Traduction Léo Golovine