Le 203ème régiment d’infanterie de Soukhoumi (203-й пехотный Сухумский полк) est le régiment où a servi Georges de Gueyer de décembre 1914 à octobre 1916.

Soukhoumi se trouve en Géorgie. C’est la capitale de l’Abkhasie qui a fait sécession en 1992.

Pendant la 1ère guerre mondiale, ce régiment faisait partie de la 51 Division d’Infanterie rattachée au 2ème Corps d’Armée de Race Blanche (on dit aussi 2ème Corps d’Armée du Caucase) du général Samedbek Mehmandarov . Ce Corps d’Armée était rattaché à la Xème armée jusqu’au 22 octobre 1914, puis à la Ière armée du 15 novembre 1914 eu 4 mai 1915. Après l’offensive de Lodz qui voit les russes reculer et le front se stabiliser sur la Vistule, le général Alexander Litvinov remplace le général Paul von Karlovich Rennenkampf.

C’est donc sous le commandement du général Litvinov que Georges de Gueyer arrive sur le front de Varsovie le 14 décembre 1914 d’après son courrier envoyé aux autorités militaires françaises.

L’année 1915 débute avec la bataille de Bolimov le 31 janvier. C’est la 1ère attaque au gaz de la guerre. Mais le froid et les vents contraires minimisent l’impact des gaz. On ne sait pas si Georges fût impliqué dans cette bataille située en direction de Varsovie. Il n’en parle pas dans sa lettre.

En février 1915 débute la bataille de Przasnysz au cours de laquelle Georges connut sa première blessure. Cette bataille déclenchée par les allemands est destinée à percer l’axe entre Varsovie et Königsberg. La ville tombe d’abord aux mains des allemands  mais elle fût reprise par les russes quelques jours plus tard. Commencée le  18 février, la bataille prend fin le 26 mars 1915. Blessé le 2 mars, Georges reste hospitalisé jusqu’au 29 avril 1915 .

Georges rejoint son régiment après sa convalescence au début du mois de mai 1915. Entre temps, son Corps d’Armée est descendu plus au sud sur le front de Galicie. Ce n’est plus la 1ère armée du général Alexander Litvinov mais la IXème armée du général Platon A. Lechitsky.

Aussitôt démarre l’offensive allemande de Gorlice-Tarnów qui conduira à chasser les russes de Galicie. Georges est de nouveau blessé le 19 mai en défendant la Forteresse de Przemysl que les russes venaient de prendre le 22 mars 1915. Georges nous indique être resté à l’hôpital jusqu’au 2 août 1915. 

A son retour, ce n’est plus la IXème armée mais la Xème armée du général Eugene A. Radkevich (Rodkevich) à laquelle est rattaché à nouveau le 2ème Corps d’Armée du Caucase. Cette fois, c’est au nord, en Lituanie que se retrouve Georges. Son régiment est engagé sur la ligne du front Nord-Est et participe aux batailles de Vilna (Vilnius -Lituanie-), de Minsk (Biélorussie), de Dvinsk (Daugavpils -Lettonie-) et de Riga (Lettonie).

Le 22 août 1915, les troupes allemandes prennent la forteresse russe de Kovno (Kaunas -Lituanie-). La 10e armée allemande continue d’attaquer afin de contourner Vilna et d’encercler la Xeme armée russe. Il s’en suit une féroce bataille, dans laquelle les troupes russes ont réussi à tenir leurs positions. Suite à cet échec, les allemands changent leur plan et lancent une offensive connue sous le nom de percée Sventsiany, à la jonction entre la Xème et la Vème Armée russe. La cavalerie allemande prend les villes de Vialeika et de Molodetchno (Maladetchna -Biélorussie-) le 14 septembre 1915, arrive jusqu’à Minsk et coupe la route de Smolensk. Les russes lancent alors une contre-offensive, repoussent les allemands et stabilisent le front début octobre 1915 sur une ligne passant par le lac Drūkšiai, le lac Naratch, Smorgon et Deliatine.

Quelques sources :

Opérations dans les pays baltes. Printemps-Automne 1915 (en russe)

Août-Septembre 1915 (en russe)

Octobre 1915 (en russe)

Début de la 2ème campagne d’hiver  1915-1916 (en russe)

Front de l’Est en 1915 (en russe)