En octobre 1916, le front du groupe des armées du Centre du Général Pétain s’étend sur plus de 200 km entre Pernant à l’ouest de Soissons sur l’Aisne et la région des étangs au nord-ouest de Commercy. Les Vème, IVème et IIème armées couvrent ce front d’ouest en est.

carte-du-front-ouest-1915-et-1916

Tandis que les secteurs des Vème et IVème armées restent calmes depuis l’offensive de l’automne 1915, la bataille de Verdun se prolonge pour la IIème Armée. Plus à l’ouest, la bataille de la Somme se termine.

front-en-champagne

La IVème Armée, commandée par le Général Gouraud depuis le 11 décembre 1915, comprend trois corps d’armées : le 12ème Corps d’Armée, placé à gauche, le 17èmeCorps d’Armée, placé au centre, et le Corps d’Armée Colonial, placé sur son aile droite.

situation-debut-1915Depuis le mois de septembre 1916, le 17èmeCorps d’Armée du Général Dumas couvre un front de 25 km partant de la Villa Champagne située à 300 m à gauche de la villa Marquises à l’ouest jusqu’à l’Épine de Vedegrange à l’est.

carte-du-front-du-groupement-ouest-en-septembre-1916Le front est partagé en 5 secteurs : Saint-Hilaire, Auberive, Baconnes, Prosnes et Marquises en limite de la V° Armée, non loin de Fort de Pompelle.

La 3ème Brigade Russe quitte le camp de Mailly sur Mourmoulon le 13 octobre 1916 par camion pour aller relever la 1ère Brigade Russe arrivée dans le secteur d’Aubérive le 28 juin 1916. La relève se termine sa relève le 16 octobre 1916.

berliet-type-cbaLe secteur d’Auberive est formé de 3 quartiers A, B et C situés en face d’Auberive et de Vaudesincourt dont la 1ère ligne est située au nord de la voie romaine allant de Reims à Metz.

carte-du-secteur-dauberiveC’est un secteur dit « calme ». C’est à dire que l’on n’y compte que quelques morts chaque jour, que quelques centaines d’obus sont échangés de part et d’autre du front chaque jour et que l’on y observe de temps à autres des duels d’aviation dans les airs.

Le général Marouchevski commande la 3ème Brigade Russe. Son chef d’Etat-Major est le colonel Prince Mourousi. Le colonel Narbout commande le 5ème Régiment Russe et le colonel Somonov commande le 6ème Régiment Russe.

Le dimanche 22 octobre 1916 alors que le temps est froid, des petits groupes de 15 à 20 hommes ont attaqué les positions russes et ont été repoussés à coups de mitrailleuses.
<à compléter ultérieurement>